DU BON CÔTÉ

Selon une étude de la société d’audit PwC, 44% des dirigeants en Roumanie seraient très optimistes quant aux pers- pectives de croissance économique pour 2015. Un autre sondage, publié récemment par l’Institut Gallup, montre cependant que les Roumains sont, dans l'ensemble, très pessimistes. Leur score au « Happy planet index » se situe à un niveau plutôt bas. Parmi les 138 pays répertoriés dans l'étude, le Guatemala, le Panama ou les pays d'Europe du nord sont au top de la liste. Les Roumains occupent de leur côté la 104ème position.

Etre pessimiste ou plutôt optimiste, deux humeurs, deux façons de vivre. Au sein d'une entreprise, on se place par- fois d’un côté ou de l’autre pour des raisons tactiques, pour freiner les attentes des actionnaires, par exemple ; ou à l'inverse pour motiver son équipe
afin qu’elle puisse atteindre des objectifs ambitieux.

Mais le sujet est plus large, il nous touche profondément. Il dévoile notre façon de voir le monde et nous-mêmes. La plupart du temps, nous ne nous rendons pas compte comment nos expériences nous conditionnent. Thomas Harris, un psychiatre américain connu par son bestseller I'm ok, you're ok, est arrivé à la conclusion que c’est pendant l’enfance que nous construisons notre scénario de vie de manière inconsciente, un facteur déterminant étant l’amour ou le manque d’amour de la part de nos parents.

Sentiment d'optimisme ou plutôt de pessimisme ?... C'est à n'en pas dou- ter la preuve que le passé se mani- feste. Déjà lors d'autres chroniques, j'ai proposé d’accepter les choses telles qu’elles sont, sans jugement, sans drame, sans excitation exces- sive. Cela peut s’apprendre avec un peu de prise de conscience et de volonté. La philosophie Huna des Hawaïens est en ce sens révélatrice... « Energy flows where attention goes. »

Dr. Michael Schroeder est life & business coach à Bucarest.

 

Source: Regard – Magazine Francophone de Roumanie, Regard 69, 
15 mars - 15 mai 2015

AUSSI UN JEU

Début décembre, j’ai participé au « team building » interne d’une grande entreprise dans un hôtel non loin de Baile Tusnad (centre du pays). On m’a invité pour un séminaire sur les problèmes de communication. Très vite, j'ai vu comment certains des participants se sentaient plus à l'aise que d’autres et parlaient de leur travail avec fierté.
 Indépendamment de leur fonction,...

PLACE A L'EMOTION

Le monde du management n’a plus été le même à partir de 1995, quand le psychologue américain Daniel Goleman a publié son livre Emotional Intelligence and why it can matter more than IQ. Jusqu’alors, les recherches sur l’intelligence humaine se pen- chaient exclusivement sur le quotient intellectuel, et sur comment mieux le mesurer. Mais voilà que la vie des affaires notamment allait être chamboulée : une personne ayant beaucoup d’empathie, qui peut se mettre à la place des autres,...

LA MOTIVATION, FACTEUR CLE

Selon une étude récente réalisée par la société aon Hewitt (conseil en ressources humaines), 4 employés sur 10 – cadres supé- rieurs inclus – ne sont pas motivés dans leur travail. Et selon une autre étude Gallup sur la satisfaction des cadres en allemagne, 24% se sont désengagés de façon radicale de leur travail, 61% se disent indifférents à leur activité, et 85% ont des problèmes...
Ask for more